top of page

Clôture du premier chapitre : les deux ébauches

Dernière mise à jour : 20 déc. 2023



Bonjour à tous,


Nous entamons en cette fin d'année la toute dernière étape du premier chapitre de l'épopée Ariane. Vous êtes désormais 1,700 à avoir rejoint l'aventure et participé à cette création collaborative.


Les étapes précédentes ont été consacrées au dessin d'une première esquisse, au choix du calibre ou encore à la construction du disque de lune.


Aujourd'hui, nous sommes très heureux de vous dévoiler les deux ébauches issues de vos créations et de vos votes. Pour cette étape, nous vous invitons à noter et à commenter deux esquisses sur une page de vote dédiée. Le modèle retenu servira de socle pour le chapitre 2, au cours duquel seront retravaillés et affinés chaque détail et composant.








Afin d'alimenter la réflexion et éclairer votre choix, nous vous proposons dans cet article une présentation et analyse plus approfondies des deux ébauches, en examinant leur structure et différentes contraintes techniques.




Un disque squelette en deux étages ARIANE No. I7, un labyrinthe antique

Ariane No. 17 se veut témoin d'une Odyssée antique, d'un mythe et d'un fil de la création retrouvé - qui déploie en son cœur l'astre lunaire.


Son numéro fait écho au Chapitre 17 de La Vie de Thésée de Plutarque, historien antique qui recense les différentes versions du mythe d'Ariane.






Une lecture moderne des phases de lune


Vous avez été plus de 55% à voter pour un disque de lune squelette à aiguille sur le configurateur de lune. Complimenté par vos créations à coeur ouvert ou minimaliste, ARIANE No. I7 émerge de cette étonnante fusion.


La particularité de son disque réside en une lecture inversée de l'âge de lune. En effet, contrairement aux moonphases traditionnelles popssédant un disque plein, le disque est ici réalisé en semi-squelette, c'est à dire creusé. Il laisse donc apparaître derrière un sous-cadran à la graduation fixe, et se meut à l'instar d'aiguilles sur une révolution de 29.50 jours.






Une création en 4 étages


Les disques de lune possèdent 59 dents, actionnées une fois par jour par le calibre. Cette structure permet une rotation de 360° en 59 jours, soit 180° en 29.5 jours. Il est donc nécessaire que le disque soit directement positionné sur le mouvement, et rien ne peut (en théorie) se situer en dessous. Sauf à décorer le mouvement lui-même d'une graduation, il n'y a donc pas de place pour une lecture en squelette comme proposé sur le modèle Ariane No. 17.


Une solution développée en collaboration avec l'atelier AJS Production consiste à concevoir le disque de lune sur deux niveaux, avec un socle fixé au mouvement (et permettant la rotation) et un étage en squelette sous lequel viendrait s'insérer une partie du cadran. Le cadran doit donc lui aussi être pensé sur deux niveaux.


Cette méthode permettrait ainsi d'actionner la partie pleine du disque et d'en faire mouvoir une deuxième partie supérieure en squelette. L'index de lune et la graduations seraient alors directement imprimées sur l'étage inférieur du cadran, et visible au-travers du disque.



sellita
Schéma simplifié d'actionnement - Projet ARIANE No. I7


Au-delà de la construction étagée qui représente un lourd défi technique, le disque de lune n'est pas exempt d'une R&D spécifique. Plusieurs matières sont envisagées afin d'assurer sa tenue, notamment une partie pleine centrale en acier (en contre-poids) liée à une partie évidée plus légère en aluminium (squelette) pour équilibrer l'ensemble. Différentes finitions et ajouts (verre loupe) sont à l'étude.


Enfin, à noter qu'une créativité est possible tant sur le disque, dont la partie pleine offre une surface de travail idéale (laser, impression, découpe), que sur le cadran étagé (finition, décalque, ...).










Un disque de lune en trois parties ARIANE No. 73, une conquête spatiale


Ariane No. 73 se veut témoin d'une Odyssée spatiale, d'une conquête technologique et humaine - avec pour objectif l'astre lunaire.


Son numéro fait écho au lancement du Projet européen ARIANE, en 1973.





Une lecture réinventée du disque de lune


Vous avez été plus de 32% à voter pour un disque de lune sur 3 niveaux sur le configurateur de lune. Avec de nombreuses créations à coeur ouvert, ARIANE No. 73 naît de ce double impératif.


Son disque est conçu sur un seul et même étage, mais divisé en trois parties distinctes. Contrairement à une phase de lune traditionnelle, la graduation n'est pas présente sur le cadran, mais est directement inscrite sur le disque. Un index (triangle rouge) présent sur le cadran indique alors l'âge de la lune.





Trois guichets de lune


Le disque se trouvant sur un seul et même plan sous le cadran, sa construction est plus aisée que pour le modèlee Ariane No. 17. L'originalité réside toutefois dans sa lecture. Un cadran évidé laisse ainsi apparaître trois guichets de lune, proposant plusieurs lectures de ses phases.



Sellita
Schéma simplifié d'actionnement - Projet ARIANE No. 73


Si la construction du disque est plus traditionnelle, Ariane No. 73 laisse une plus belle part au design du cadran. Le jeu se porte ainsi sur les couleurs et finitions de ce dernier (blanc mat, bleu grainé, acier colimaçon, ...) ainsi que sur la forme des guichets de lune.


La construction du disque de lune représente également un enjeu de design, ce dernier pouvant suivre une construction classique (deux lunes qui se répondent) ou laisser apparaître un astre plein en rotation (acier CNC).





 



Nous espérons que ces deux ébauches vous inspireront et alimenteront vos propositions de designs et idées de reprises. L'horizon d'Ariane se dessine peu à peu, et aujourd'hui se pose la question du socle sur lequel la bâtir. Nous clôturerons donc le premier chapitre avec un seul modèle, que nous vous proposerons de retravailler lors du deuxième chapitre.


Nous partagerons avec vous début janvier une infographie chiffrée et un point d'étape complet du premier chapitre avec le dévoilement du modèle retenu.



D'ici là, nous vous souhaitons à tous et toutes de très belles fêtes de fin d'année.


L'équipe Mu:n



bottom of page